Actualités

Partager sur :

Biographie de Pierre-Yves ROGEZ (71ILI)

12 septembre 2022 Vie de l'Association
Vue 1132 fois

Pierre-Yves Rogez est décédé dans la soirée du 4 septembre la veille de l’anniversaire de ses 73 ans, entouré de sa famille.


Dans ces derniers mois, il a lutté contre la maladie qui s’était déclarée à la fin de l’année 2021 en essayant de se ménager des moments heureux avec famille ou amis entre deux traitements ; il était serein et déterminé selon sa propre expression.
Son départ, pour ceux de la 71ème promotion de l’Icam, tourne la page de plus de cinquante ans de camaraderie, d’amitié et de vécu partagé. Déjà il était engagé dans la vie étudiante jusqu’à être élu président du Bureau Des Elèves dans la période contestataire juste après 1968 ; il a participé activement à un travail collectif sur la vie et les études à l’Icam.

Pourquoi était-il surnommé Max ? je ne saurais le dire. Il était fier de sa promo et se réjouissait que plusieurs de ses camarades s’engagent aussi dans des responsabilités au service de l’Icam.


De son temps de coopération au Cameroun en 1971-72 en tant qu’enseignant il gardera beaucoup de souvenirs qu’il aimait évoquer ; il avait encore le projet il y a quelques semaines de revenir à Yaoundé sur les lieux où il avait vécu avec certains de ses camarades de promo.
Il a exercé sa vie professionnelle successivement dans plusieurs groupes industriels (Ferodo, Arbel, Valéo, Cie générale de Chauffe, Bosch, Lesaffre) principalement dans la fonction achats jusqu’à de hauts niveaux de responsabilité, expérience dont il aimait se prévaloir.
Il s’est marié avec Geneviève et ils eurent deux enfants Pierre-Julien et Jonathan, habitant Douai. Il fut profondément affecté par le décès précoce de son épouse en 2008 dont il évoquait le souvenir avec toujours beaucoup d’émotion. Il aimait parler de sa famille et de sa fratrie très soudée mais surtout de ses enfants et de ses deux petites filles Gabrielle et Suzanne avec lesquelles il avait pu faire encore en juin dernier un voyage en Italie.
Sportif, il est resté longtemps attaché au club d’athlétisme l’Etoile d’Oignies dont il a été le président jusque récemment ; n’y avait-il pas croisé en son temps un grand champion Guy Drut ? En tant que sénior il pratiquait le golf, recherchant là aussi la performance.
En 1990-91 nous nous sommes retrouvés dans la même promotion du CPA à Lille ; Pierre-Yves a vécu intensément ce temps de formation ; il en avait gardé de solides amitiés.


Rappelé vers l’Icam de Lille comme administrateur, il sera président du Conseil d’Administration de 2007 à 2011 à une époque où l’Icam se structure dans une nouvelle gouvernance après un développement pédagogique important par l’ouverture de nouvelles filières de formation et aussi plusieurs essaimages en France et à l’international. Nous avons eu la joie à ce moment-là de l’accueillir à Pointe-Noire au Congo-Brazzaville pour un court séjour.
En 2010 il ressent le besoin de s’engager au service de la Fondation Féron-Vrau dont il devient président me demandant d’en être le secrétaire. Il assurera cette mission jusqu’en 2021 y consacrant tout son temps, donnant beaucoup de lui, de son énergie et son leadership, comme une œuvre de parachèvement de sa vie. Il sera présent et actif dans toutes les instances où il était amené à siéger, traitant les dossiers à fond. Les personnes qui ont travaillé avec lui se souviennent de cette période intense et parfois un peu fébrile de montée en charge de la Fondation en tant que gestionnaire de patrimoine tant financier qu’immobilier au service de la Mission et du développement de l’Icam : les prêts d’honneur, les chantiers de rénovation et de construction, les restructurations immobilières de site à Lille, à Nantes, à Toulouse, à Grand Paris Sud. 


Avec son franc parler, sa ténacité, son humour surprenant, ses postures inattendues, une certaine insolence, Pierre-Yves ne laissait personne indifférent ; beaucoup ont découvert une personnalité profonde, généreuse, sensible, dévouée. 
De nombreuses personnes notamment de l’Icam et de la Compagnie de Jésus ont tenu par leur présence, leurs prières ou leurs témoignages, à manifester leur reconnaissance envers Pierre-Yves lors de la cérémonie d’obsèques qui a eu lieu en l’église Saint Paul de Marcq en Baroeul le 9 septembre.


Merci Pierre-Yves.

 

Signé : Jean-Gabriel Prieur (71 ILI)




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.